Archives de catégorie : Nice

La Promenade des Anglais à Nice

Rater la célèbre Promenade des Anglais à Nice ce serait un peu comme manquer les Champs-Élysées à Paris. La célèbre promenade est tout simplement magique.

A peine les pieds posés sur cette allée bordée de superbes palmiers et qui épouse si parfaitement les Baie des Anges, vous aurez les sentiments d’être une star. Avant vous, nombre de têtes couronnées, des célébrités du cinéma, du théâtre ou de la chanson ont foulé cette promenade. Le chic du chic ! Mais, n’oubliez pas de mettre une bonne paire de chaussure. La Promenade des Anglais à Nice est longue. Elle débute après le quai des Etats-Unis, longe le vieux Nice et se termine à l’aéroport.

promenade des anglais
Promenade des Anglais à Nice.© Flickr par Dragozov

Promenade des Anglais à Nice : à voir à visiter

Allée des rois et des aristocrates au début du siècle, la Promenade des Anglais est aujourd’hui le lieu de convivialité par excellence. Poucettes, rollers, joggeurs la parcourt la journée et le soir des couple enlacés viennent y admirer le coucher de soleil.

nice promenade des anglais
Palais de la Méditerranée.© Flickr par rrenzoo

Oubliez deux seconde la mer et levez la tête pour admirer les villas du début du siècle, ça vaut le coup d’œil. Outre les magnifiques villas aux toits bicolores, admirez le Palais de la Méditerranée, un ancien casino dont il ne reste plus que la façade néoclassique.

la promenade des anglais nice
Musée de la villa Masséna.© Flickr par dalbera

Ne manquez pas également la villa Furtado Aim, les hôtels Royal, Westminster, West-End, la magnifique villa Masséna devenue musée et surtout juste à côté le Negresco. Constuit en 1912, cet hôtel retrace l’histoire de la ville de Nice, il évoque à lui seul tout le faste la splendeur et le raffinement du Nice de la belle époque. Salvador Dali dans un élan lyric l’avait rebaptisé le Palace Etoiles.

La Prom Nice
L’hôtel Negresco.© Flickr par rrenzoo

Faufilez-vous à l’intérieur, vous découvrirez une verrière à charpente métallique réalisée d’après des plans de Gustave Eiffel, un lustre de Baccarat commandé par le tsar Nicolas II, des créations de Niki de Saint-Phalle et des œuvres de Raymond Moretti. Pour une petite suite, videz votre compte en banque !

Histoire de la Promenade des Anglais

Montons dans la machine à remonter le temps. 1820, un hiver particulièrement rigoureux longe les paysans dans la misère. Touché par tant de désarrois, le révérend britannique Lewis Way a l’idée d’aménager une promenade en bord de mer qui sera peut être un premier chantier à vocation sociale.

Le but est bien sûr est d’offrir aux puissants une ballade aménagée le long du front de mer,  mais aussi d’améliorer le sort des pauvres niçois le temps des travaux. Lewis collecte des fonds auprès de toute l’aristocratie et 1983 le chantier commence.

La Promenade des Anglais est initialement qu’un petit sentier de deux mètres de large. Vingt ans plus, elle est réaménagée et rallongée.

Le Camin dei Anglès est rebatisé la Promenade des Anglais et c’est 1930 qu’elle prend son aspect actuel, deux chaussées, un terreplein central, un large trottoir côté mer et des lampadaires. En 1931, le duc de Connaught, un des fils de la reine Victoria, a officiellement inauguré la Promenade des Anglais à Nice.

La Promenade des Anglais devient si renommée qu’on s’y bouscule pour  y réaliser des exploits. Au début du vingtième siècle, Serpollet  y bat le record de vitesse terrestre lancé en automobile à la vitesse de 120 km/h. En 1910, c’est Santos-Dumont qui survole la promenade en dirigeable.

Pour aller plus loin
Avec son festival, ses stars de cinéma, Cannes, la capitale mondiale de la jet set
Destination phare de la Méditerranée française, la Côte d'Azur ne manque pas pour plaire ses
« Quand j’ai compris que chaque matin je reverrais cette lumière, je ne pouvais croire à

Nice : histoire et tourisme

« Quand j’ai compris que chaque matin je reverrais cette lumière, je ne pouvais croire à mon bonheur ». Cette phrase de Matisse n’importe quel niçois pourrait la dire tant elle vraie.

Elle est belle cette ville, douce comme la Baie des Anges, lumineuses comme la Promenade des Anglais connue dans le monde entier, flamboyante comme son carnaval, mystérieuse comme les ruelles de sa vieille ville.

Nice : l’histoire de la ville en bref

Son histoire, une vraie salade niçoise ! Un pied en Italie, un pied en France, une suite d’invasions, de batailles de rattachements qui font de Nice une ville unique par sa diversité culturelle et architecturale.

Nice.© Flickr par dbaron

Tout a commencé comme partout en méditerranée avec les grecs et les romains. Les premiers fondent en bord de mer un comptoir commercial baptisé Nikaia, les seconds s’implantent sur les hauteurs et créent Cimiez. Ce n’est qu’en 1860 que Nice deviendra française. Entretemps sarrasins, germains, catalans, napolitains et savoyards se l’arrachent.

Au cours de l’histoire de Nice, le cœur de la ville balance constamment entre Savoie et France. On raconte d’ailleurs que c’est pour cela que l’aigle qui figure sur l’écu de la ville lève une patte. Il ne sait pas où la poser.

Une ville qui a donné des grands Hommes

Nice n’a pas fait que subir la France et l’Italie, elle leurs a également donné des grands Hommes. André Masséna, Maréchal d’Empire qui participa aux grandes compagnes napoléoniennes et Giuseppe Garibaldi, le père de l’unité italienne.

Cependant, ce sont deux femmes qui tiennent une place particulière dans les cœurs de Niçois : la première Catherine Ségurane qui repoussa l’envahisseur franco-turc en 1543, la symbolise le courage et l’opiniâtreté des niçois. La seconde, Sainte Réparate est devenue la patronne de la ville. Sa légende donna son nom à sa baie, la baie des Anges. Chaque année une procession dédiée à Sainte Réparate parcourt les rues de la vieille ville.

La ferveur religieuse des niçois a d’ailleurs donnée naissance à plusieurs autres fêtes religieuses parmi lesquelles : le Festin des Cougourdons ou la Fête des Pêcheurs et bien sur le prestigieux carnaval de Nice aux chars multicolores connu au monde entier.

Une ville tournée vers l’avenir

Mais laissons de côté la religion et l’histoire car aujourd’hui Nice est résolument tournée vers l’avenir et le vingt-et-unième siècle. Elle joue désormais un rôle important en matière de haute technologie : le quartier d’affaire de l’Arénas est en pleine extension, les entreprises et les universités travaillent main dans la main à Sophiapolis.

Le tourisme à Nice : un véritable remède anti-grisaille

Vous voyez, Nice est une ville de contrastes saisissants. La mer, la Baie des Anges et la Promenades des Anglais attirent chaque année des millions de touristes.

La vieille ville italienne aux bâtiments pastel côtoie les bâtiments les plus modernes.  Consciente des enjeux à venir, Nice n’a pas voulu devenir une ville musée. Elle ne s’est pas contenté de l’héritage de son passé et la beauté de ses monuments, elle s’est donnée les moyens pour entrer dans ce nouveau siècle en encourageant la recherche et les initiatives.

Bref, elle a su évoluer tout en préservant ses particularismes. C’est pourquoi Nice n’a jamais été aussi belle et attachante, un véritable remède anti-grisaille. Alors bienvenue à Nice !

Pour aller plus loin
Destination phare de la Méditerranée française, la Côte d'Azur ne manque pas pour plaire ses
Avec son festival, ses stars de cinéma, Cannes, la capitale mondiale de la jet set