4 décembre 2020

Les vaccins nécessaires pour le pèlerinage à la Mecque

Les personnes qui souhaitent accomplir le Hadj ou la Omra devront détenir des certificats de vaccinations datant de moins de trois ans et de plus de dix jours avant leur arrivée au royaume d’Arabie saoudite. Ci-dessous les vaccins obligatoires et les vaccins recommandés pour se rendre en Arabie Saoudite :

Vaccinations obligatoires

  • La vaccination contre les méningocoques A, C, Y et W135 doit être réalisée au moins dix jours avant l’entrée sur le territoire saoudien.
  • La vaccination contre la fièvre jaune est obligatoire pour les voyageurs en provenance de la Guyane.

Vaccinations recommandées

Malheureusement, le pèlerin dédaigne souvent toute autre vaccination que celle décrétée obligatoire par les autorités saoudiennes. Les vaccins contre les maladies suivantes sont fortement recommandés :

vaccins pelerinage mecque
© Flickr par Daniel Paquet
  • Typhoïde : Le vaccin contre la Typhoïde est non obligatoire mais très souhaitable ;
  • Hépatite A : Très souhaitable si le sujet est non naturellement immunisé (ce qui est assez rare) ;
  • Le tétanos : Maladie grave, aigue et potentiellement mortelle causée par la contamination d’une plaie par des spores du Clostridium tetani, un bacille souvent retrouvé dans la terre.
  • La grippe saisonnière : Le vaccin contre la grippe saisonnière est recommandé en période de circulation du virus, notamment aux voyageurs atteints de maladies chroniques ainsi qu’à ceux âgés de plus de 65 ans.
  • Pneumocoque : La vaccination contre le pneumocoque est recommandée aux pèlerins à risque (insuffisants respiratoires ou cardiaques, …).
  • Fièvre jaune : Le vaccin contre la fièvre jaune est recommandé mais non obligatoire, sauf pour les pèlerins en provenance de zones d’endémie. L’Arabie Saoudite a été en effet, classée par l’OMS comme pays à risqué ;

Les autorités sanitaires saoudiennes réalisent à l’entrée du territoire un dépistage de certaines maladies contagieuses. Les personnes présentant des signes évocateurs et leur entourage font alors l’objet d’une prise en charge médicale en isolement.

Informations complémentaires :