Umoja, le village interdit aux hommes

Umoja, le village interdit aux hommes

Dans le nord du Kenya, des centaines de femmes se disent avoir été violées par des soldats britanniques. Pour avoir apporté la honte sur leur communauté, elles se font ensuite battre et répudier par leurs maris. Une quarantaine d’entre elle se regroupe alors et crée Umoja un village interdit aux hommes qui développe avec succès un artisanat de bijoux. Gênés par cette autonomie financière, les hommes voisins attaquent régulièrement les habitantes d’Umoja. Mais bon, il s’avère que l’indépendance gagnée se négocie rarement une fois acquise…

Umoja est situé, à 380 kilomètres de Nairobi Proche de la réserve nationale de Samburu. La communauté  qui comptait en 2003 quarante femmes et une centaine d’enfants accueille aujourd’hui une cinquantaine de femmes, près de 130 enfants et demeure autonome.

Le village comprend désormais une aire de camping, et un centre culturel. Le village et la cause qui anime ses habitantes se sont fait connaître, et il est devenu un lieu d’hébergement touristique, mais il est relativement méconnu au Kenya.

Les revenus tirés de l’artisanat et du tourisme soutiennent la petite communauté et ont permis la scolarisation de leurs enfants. La communauté a également pu recruter des hommes afin de les protéger et les aider dans leurs tâches.

Umoja, le village interdit aux hommes
Umoja, le village interdit aux hommes. © Flickr par africultures

Author: admin

Partager cet article sur