L'Ihram ou la sacralisation : les obligations et les interdictions

Le Pèlerinage à la Mecque : Qu’est ce que l’Ihrâm ou la sacralisation ?

L’Ihram est le premier rite du Hajj (grand pèlerinage) et de la ‘Oumra  (petit pèlerinage). Toute personne qui arrive à la Mecque désirant faire le Hadj ou la Oumra doit entrer en sacralisation au niveau des lieux du Mîqât.

L’Ihram il consiste à formuler le rite voulu tout en quittant ses habits habituels et en prononçant la Talbiya. Il  comporte des actes obligatoires, des actes recommandés (Sunna)  et enfin des actes interdits.

Les lieux du Miquat

Les Miquat sont les lieux précisés par le Prophète ( ) par lesquels passe celui qui veut accomplir le hajj ou la Oumra et qu’il ne peut ne dépasser en allant à la Mecque sans être en état d’ihram. Ces endroits sont:

  • Dhoul-halifah, appelé de nos jours Abiyar ali, est le lieu de l’ihram pour les habitants de Médine.
  • Al-Jouhfah, un endroit prés de Rabagh, sur la route côtière, est le lieu de l’ihram pour les habitants du Maghreb, de Syrie, d’Egypte.
  • Yalamlam, appelé actuellement Assa’diya, est le lieu de l’ihram pour les habitants du Yémen.
  • Qarn-al-Manazil, appelé Assayl al-kabir, est le lieu de l’ihram pour les habitants de Najd.
  • Dhatou-‘irq, est le lieu de l’ihram pour les habitants de l’Irak.

Celui dont la demeure ne se situe pas dans les lieux de l’ihrâm cités, se met en état d’ihrâm pour le hajj ou la omra dans sa demeure, à l’exception de ceux qui habitent la Mecque. Ceux-ci doivent quitter la ville jusqu’à ses environs pour se mettre en état d’ihrâm pour la omra ; pour le pèlerinage, ils se mettent en état d’ihrâm à la Mecque.

Habit du l’Ihram

L’habit de l’Ihram chez les hommes se compose de deux pièces d’étoffe blanche, non cousues, dans lesquelles les pèlerins s’enroulent, en prenant soin de libérer l’épaule droite. De plus, leur tête et leur visage ne doivent pas être recouverts.

Pèlerins en habits d’Ihram © Flickr par Al Jazeera English

Quant aux femmes, elles sont autorisées à entrer en état d’Ihram dans n’importe quelle tenue, mais elles doivent les mains et le visage découverts.

Les obligations de l’Ihram

  • Entrer en état de sacralisation depuis les lieux du Miquat.
  • Les hommes en état de sacralisation ne doivent pas porter des vêtements cousus.
  • Quiconque néglige l’une de ces obligations, doit expier son erreur soit par l’égorgement d’une bête du sacrifice, soit par le jeûne d’une dizaine de jours (dans le cas de son incapacité à sacrifier une bête).

Les interdits de l’Ihram

Les actes interdits à celui qui est en état d’Ihram sont ceux qui, une fois commis, exigent une réparation expiatoire, tels que le sacrifice d’une bête, le jeûne ou donner l’aumône.
Ces actes sont :

  • Se coiffer la tête.
  • Se raser ou se couper les cheveux, si peu soient-ils, que ce soient ses propres cheveux ou ceux d’autrui.
  • Se tailler les ongles des doigts ou des orteils.
  • Se parfumer.
  • Se vêtir d’un habit cousu.
  • Prendre part à la chasse des animaux terrestres que ce soit en les tuant, en les poursuivant, ou en contribuant à leur capture.
  • Se livrer aux préliminaires du rapport sexuel, tels que baisers et tout ce qui conduit à l’acte charnel
  • Conclure un mariage ou en formuler la demande.
  • Commettre l’acte charnel.

Les actes de l’ihrâm recommandés par la Sunna

  • Prendre un bain rituel (Ghusl) avant de se sacraliser et se vêtir d’un blanc drap propre.
  • Entrer en ihrâm juste après l’accomplissement d’une prière.
  • Pratiquer les actes de la nature primordiale (se couper les ongles, se raser la moustache, se débarrasser des poils des aisselles et de ceux du pubis).
  • Faire incessamment la Talbiya, répéter des invocations et prier pour Le Prophète (BP sur lui) (La Talbiya est l’une des obligations de l’ihrâm, selon les Malékites).

Author: admin

Partager cet article sur