La chasse en Tunisie | Voyage de chasse en Tunisie

Voyage de chasse en Tunisie

Si les eaux côtières sont le paradis de la chasse sous-marine, la terre ferme en Tunisie, couverte en partie

de profonds forêts de chêne-liège de térébenthines et de palmiers de toute espèce, est le paradis des voyages de chasse à l’air libre. De plus, dans le sud et l’ouest du pays, vous chasserez un gibier inhabituel : lynx, hyènes, gazelles…

Chasse en Tunisie : réglementation, permis et dates d’ouverture

Au cours de votre séjour de chasse en Tunisie avant de vous lancer sur les traces de votre victime, lisez d’abord les conseils qui suivent.

  • Si vous désirez chasser, n’oubliez pas votre  permis de chasse national, ainsi que votre permis de port d’armes.
  • Dès votre arrivée à Tunis, adressez-vous à l’Office national du Tourisme, avenue Mohammed v, au coin de l’avenue Habib Bourguiba. Suivant le gibier que vous désirez chasser , cous y remplirez un formulaire adéquat , et on vous délivrera un permis de chasse valable pour la durée de votre séjour , permis qu’il vous sera loisible, par la suite, de faire prolonger au bureau des Eaux et Forêts de n’importe quelle ville.
  • La réglementation de la chasse en Tunisie n’est guère sévère ; elle ne diffère que par des points de détail de celle en application dans les autres pays. Seuls quelques gibiers bien déterminer : lynx, antilopes, mangoustes font l’objet de règlements spéciaux susceptibles de varier d’une région à l’autre .l’Office national du tourisme et les bureaux régionaux des Eaux et Forêts vous donneront, à ce sujet, toutes les indications utiles.
  • La chasse en Tunisie a ses dates d’ouverture et de fermeture. Vous aimerez peut-être les connaître si vous vous rendez dans ce pays dans le seul but de traque tel ou tel gibier.
  • La chasse aux bêtes féroces, c’est-à-dire  au gibier de proie (lynx, genette,  mangouste, hyène rayée, renard et chacal) est, en principe, ouverte toute l’année. Il arrive même, a certaines époques et dans certaines régions, que la destruction d’un lynx ou d’un chacal donne droit à une prime ! C’est le cas lorsque ces espèces ont tendance à se multiplier trop rapidement, mettant ainsi en danger la vie du petit gibier, et constituant parfois une menace sérieuse pour les troupeaux et les animaux domestiques.
  • La chasse aux perdreaux, lièvre et sanglier (que l’on trouve en abondance dans certaines contrées, principalement dans les forêts au sud de Tabarka, et dans toute la région d’Aïn-Draham) est ouverte du 15 septembre au 31 décembre.
  • Les espèces migratrices en général (bécasses, grives, tourterelles, etc.) peuvent se chasser de septembre à avril.
  • Les gazelles, antilopes et mouflons, dans le sud, se chassent aux mêmes dates.

Crédit photo par www.huntfishguide.com

Author: admin

Partager cet article sur